Entretien avec Gilbert Bassene, responsable du projet KAG-25 de la Fondation Fluidra

Entretien avec Gilbert Bassene, responsable du projet KAG-25 de la Fondation Fluidra

En effet, la Fondation Fluidra est chargée du développement de projets sociaux ayant pour objectif d’améliorer le monde qui nous entoure en rendant à la société ce qu’elle offre à l’entreprise. L’un des projets en cours, le projet KAG-25, est réalisé au Sénégal. Pour en savoir un peu plus sur les actions menées à bien dans ce pays, nous avons eu le plaisir de parler avec Gilbert Bassene, l’un des responsables, qui connaît le projet sur le bout des doigts.

Gilbert Bassene, prêtre piatriste sénégalais, est en cours de formation pour devenir responsable de l’exploitation agricole intensive que les Écoles Pies du Sénégal ont mise en marche avec la collaboration de la Fondation Fluidra à Ker Alioy Gueye.

Comment pourriez-vous décrire le projet KAG-25?

Le principal objectif de ce projet consiste à améliorer les conditions de vie des jeunes qui n’ont pas pu faire d’études supérieures. Nous leur proposons donc une formation de base leur permettant de s’insérer dans le monde du travail.

Quel type d’enseignement est dispensé dans l’école ?

L’enseignement que nous dispensons est pratique, et il est complété par une formation théorique. Nous transmettons des connaissances pour que nos jeunes soient capables de tenir une exploitation agricole. Ils apprennent également les valeurs et l’importance de l’effort et du travail.

Quelle est la situation des jeunes qui entrent à l’école ?

La plupart des jeunes qui entrent dans notre école sont désorientés, voire désespérés pour certains, car ils n’ont aucun avenir professionnel. À la fin de leur formation dans notre ferme-école, il leur est beaucoup plus facile de trouver du travail car ils possèdent alors les connaissances et la pratique nécessaires pour être considérés comme utiles sur le marché du travail.

Selon vous, il est prioritaire que les élèves inscrits dans l’école soient de plus en plus nombreux ou plutôt que le pourcentage d’élèves trouvant un emploi après leur formation augmente ?

Ces deux versants constituent notre objectif : former le plus grand nombre possible de jeunes pour leur permettre d’avoir un avenir professionnel. Pour cela, il est indispensable qu’ils puissent mettre en pratique les méthodes les plus compréhensibles et adaptées au terrain. Le projet de la Fondation Fluidra nous permettra d’améliorer ces deux aspects à la fois.

Pourquoi le travail réalisé dans l’école est-il si important ?

Parce qu’il permet de transmettre aux élèves les techniques agricoles et les connaissances nécessaires, et parce que c’est une formation pour toute la vie.

Vous êtes en cours de formation pour devenir directeur de la ferme-école et responsable de l’exploitation agricole intensive que la Fondation Fluidra met en marche.

Oui, c’est bien cela. Ce nouveau défi me remplit de joie, et mon objectif principal est d’encadrer la formation des jeunes, pour un développement durable.

Quel rôle joue la Fondation Fluidra dans le projet ?

La Fondation joue un rôle essentiel, car elle apporte le matériel et fournit des conseils nécessaires à la réalisation d’une plantation intensive permettant d’améliorer la formation et les opportunités des jeunes. Tout cela permet également de lutter contre le phénomène des migrations.

Pourquoi une meilleure gestion de l’eau est-elle essentielle au développement de votre activité ?

Parce que l’eau est un élément indispensable et capital pour une ferme. Sans eau, il n’y a pas de vie.

Lors de votre séjour en Europe, vous avez suivi une formation auprès du Cepex.

C’est exact. J’ai rendu visite au Cepex pour connaître la gamme d’arrosage et mieux connaître son fonctionnement. J’ai également rendu visite à Metalast pour apprendre le fonctionnement d’une pompe à eau. À Preblau, j’ai appris à installer des conduites d’eau et des panneaux solaires, et j’ai aussi acquis des connaissances sur la gestion d’entreprise. J’ai aussi passé plusieurs jours dans une exploitation agricole près de Tortosa avec Arnau Colomé, l’ingénieur agricole qui travaille en collaboration avec la Fondation Fluidra au Sénégal, et j’ai appris des choses sur l’arboriculture, l’observation des plantes, l’arrosage au goutte-à-goutte, etc. M. Planes m’a aussi invité à Estamariu et m’a expliqué le fonctionnement de l’arrosage, la détection de la présence d’eau souterraine et le respect des normes zootechniques pour l’élevage d’animaux de ferme.

À l’échelle individuelle, que peuvent faire les personnes qui veulent vous aider ?

Il y a beaucoup de façons d’apporter son soutien. Il me semble que la Fondation Fluidra a pour projet de permettre à tous les employés désireux de collaborer à notre projet au Sénégal d’en faire partie.

Si vous pouviez faire un vœu, quel serait-il ?

Mon souhait est que le projet KAG-25 devienne productif et efficace, et permette de créer des ressources économiques et de formation pour que de nombreux autres élèves puissent en bénéficier et améliorer leurs conditions de vie. Je suis très reconnaissant à tout le personnel de Fluidra, qui m’a accueilli avec amabilité et générosité. Je suis optimiste car je me sens accompagné dans mes objectifs.

 

Étiquetés avec

Laissez un commentaire

Votre adresse de courrier électronique ne sera pas publiée.

Conformément à la réglementation en vigueur en matière de protection des données à caractère personnel, nous vous informons que vos données personnelles seront traitées par FLUIDRA S.A (ci-après FLUIDRA), sise Avda. Francesc Macià, 60, planta 20, 08208, Sabadell (Barcelone) et titulaire du NIF A-17728593. Les données seront traitées dans le but de gérer la publication de votre commentaire sur notre site Web. Vos données ne seront pas cédées, vendues, louées ou mises à la disposition d’un tiers d’aucune autre manière. Dans certains cas, l’accès à vos données sera accordé aux prestataires de services de FLUIDRA qui exercent certaines activités pour le compte de FLUIDRA (comme, par exemple, l’envoi de la newsletter), mais en aucun cas ceux-ci ne traiteront les données pour des finalités qui leur sont propres. Nous conserverons vos données personnelles tant que l’article restera publié et, en tout état de cause, pendant la période indispensable pour la gestion de celles-ci. Le traitement est légitime parce que vous y avez donné votre consentement. Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, de suppression, de limitation du traitement, de portabilité des données et d’opposition, ou en révoquant le consentement donné pour le traitement de vos données à caractère personnel, auprès du responsable du traitement en adressant votre demande écrite à l’adresse suivante : Avda. Francesc Macià, 60, planta 20, 08208 Sabadell (Barcelone), ou par l’envoi d’un e-mail à dataprivacy@fluidra.com, en indiquant dans les deux cas la mention « Protection de données » et en joignant une copie de votre pièce d’identité. En cas de question ou de doute, vous pouvez contacter notre DPD par e-mail à l’adresse suivante : dataprivacy@fluidra.com ou en adressant un courrier à l’adresse indiquée, avec en objet « DPD ». Nous vous informons que vous pourrez exercer votre droit de réclamation auprès de l’autorité de contrôle.