Une interview d’Alberto Hernando Castillo : “J’aimerais livrer un héritage, un souvenir et un style”

Une interview d’Alberto Hernando Castillo : “J’aimerais livrer un héritage, un souvenir et un style”

Nous avons conversé avec Alberto Hernando Castillo (Vitoria-Gasteiz, 1974). Certains d’entre vous le connaissent sûrement déjà puisque cela fait trois ans qu’il est responsable des achats chez Iberspa, entreprise avec laquelle nous collaborons régulièrement. Toutefois, c’est une autre facette d’Alberto que nous allons aujourd’hui découvrir, celle d’écrivain.

En effet, ce formidable professionnel nous a très agréablement surpris par la publication de Holo. Los Viajes de Àinos De Belle (Holo. Les Voyages d’Àinos De Belle), son premier roman et premier tome de sa trilogie Holo. Una historia diferente (Holo, une histoire différente). Nous sommes plusieurs à avoir pu nous plonger dans le début de cette palpitante saga. En effet, le roman nous avait été offert en cadeau à l’occasion de la Saint-Georges (jour du livre et aussi des amoureux en Catalogne, fêté le 23 avril).

HOLO. Los Viajes de Àinos De Belle raconte l’histoire d’une femme qui découvre qu’elle a le pouvoir d’holographier les gens, si bien qu’ils perdent tout lien avec le monde réel. Àinos décide de prendre une période de vacances vis-à-vis de son environnement émotionnel habituel et d’entreprendre une nouvelle vie pour un temps, cela ne devant pas, en principe, avoir de conséquences par la suite.

Tout d’abord, nos félicitations pour la publication de votre premier roman.

À mon tour de vous remercier d’avoir participé à cette Saint-Georges 2016, si spéciale pour tous chez Fluidra.

Votre trilogie est fondée sur des personnages qui changent brusquement le cap de leur vie. Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette aventure, et plus précisément dans l’univers du récit fantastique ?

Le petit coup de pouce nécessaire m’a été donné par la personne à qui je dédie le premier tome de la saga. C’est elle qui a éveillé en moi une « étincelle » latente appartenant à un feu qui brûlait sans que je le sache. Après, il a fallu que j’accomplisse le travail d’arriver à croire en moi, à croire en mon parcours et en mes possibilités de conduire mes projets à bon port. Voilà la formule qui m’a incité à entreprendre cette aventure.

Quant au genre littéraire, il se trouve que la littérature fantastique offre un large éventail de possibilités que d’autres genres n’ont pas. Je me sens vraiment à l’aise dedans. J’ai beaucoup d’imagination, et elle m’aide à être visionnaire. Si bien que je ne pouvais vraiment pas m’embarquer dans un autre genre de récit.

 De qui vous êtes-vous inspiré pour construire le personnage d’Àinos de Belle ?

Plus que de quelqu’un, je me suis inspiré de quelque chose. On était entre amis un après-midi, à prendre un pot, et voilà qu’une simple phrase prononcée par une copine a tout déclenché. À partir de là, d’une seule phrase, j’ai pu créer le personnage et cette première histoire. Lorsque j’ai brossé les premiers traits de la personnalité d’Àinos De Belle, je me suis rendu compte que nous pourrions tous, d’une manière ou d’une autre, nous identifier à elle. Nombreux sont les gens à avoir, un jour ou l’autre, pensé à ce que serait leur vie si elle était différente de celle qu’ils avaient.

 Si vous aviez les pouvoirs de l’héroïne de votre livre et si vous pouviez vous permettre de faire une parenthèse dans votre vie et de vivre d’autres expériences, qu’aimeriez-vous faire ?

J’aimerais connaître en détail différents aspects du monde dans lequel nous vivons, voyager le plus possible, rencontrer des gens, découvrir des traditions et de nouvelles cultures. C’est peut-être une réponse banale, mais voyager dans d’autres pays et se plonger dans d’autres cultures, c’est quelque chose que l’on n’a pas si souvent que ça la chance de faire dans la vie.

À quoi peuvent s’attendre les lecteurs de la trilogie Holo ? Qu’aimeriez-vous leur transmettre avec votre roman ?

Mon intention est de faire passer un bon moment à mes lecteurs et de faire en sorte qu’ils se plongent dans les trois histoires qu’ils vont avoir entre les mains. La fraîcheur des aventures du premier tome se transforme en une intrigue de plus en plus complexe et palpitante, qui cherche à faire découvrir tous les secrets qui se cachent derrière le pouvoir d’holographier.

En plus d’un amusement, j’aimerais livrer par ce roman un héritage, un souvenir et un style. On verra bien ce qu’il en sera.

Sur le plan professionnel, quels sont vos projets d’avenir ? Souhaitez-vous poursuivre votre parcours entrepreneurial ou avez-vous l’intention de nous surprendre par une nouvelle facette ?

Ne serait-ce que par modestie et par respect des grands auteurs, aujourd’hui, je préfère me définir comme conteur plutôt que comme écrivain. Ceci dit, l’expérience m’a énormément plu et j’ai un souvenir ravi de la présentation à Barcelone du premier tome de la trilogie, ainsi que de sa planification, des préparatifs, des présentateurs et des liens d’amitiés qui en ont été considérablement fortifiés avec, par exemple, l’aide incombustible de Marc Sellarés, Marketing Manager, collègue chez Iberspa et ami fraternel dans la vie. Tout ce vécu des derniers mois va sans nul doute m’encourager à continuer à écrire. Pourtant, si on m’avait dit il y a trois ans qu’une maison d’éditions allait publier une histoire qui n’avait même pas encore germé dans ma tête à l’époque, j’aurais eu beaucoup de mal à y croire. Et, comme rien n’est jamais sûr à 100 % dans la vie, il est toujours délicat de parler de projets d’avenir, sans compter qu’on court le risque de devenir l’esclave de ses propres mots. Mais bon, je vois bien mon parcours professionnel se dérouler hors de la péninsule ibérique, sur un continent lointain comme l’Australie, l’Asie ou l’Amérique.

Pour finir, prévoyez-vous de faire traduire votre roman dans d’autres langues ?

Je suis sûr que la première langue choisie sera l’anglais. Personnellement, j’aimerais beaucoup qu’il soit traduit en chinois. J’ai dans l’idée que cette trilogie pourrait avoir grand succès en Asie. Il y aura peut-être une surprise de ce côté-là.

Merci beaucoup Alberto. Nous attendons avec impatience le lancement du deuxième tome !

Nous vous laissons le book-trailer de Los viajes de Àinos De Belle et le lien du site web officiel de la trilogie. Vous êtes partants pour découvrir le monde de Holo ?

 

 

Portrait personnel 

  • Une couleur : Le bleu
  • Un endroit où se perdre : Zanzibar
  • Un livre ou un film : Peu importe du moment qu’il y ait des aventures et/ou du mystère
  • Vous ne pourriez pas vivre sans : Passion

Laissez un commentaire

Votre adresse de courrier électronique ne sera pas publiée.

Conformément à la réglementation en vigueur en matière de protection des données à caractère personnel, nous vous informons que vos données personnelles seront traitées par FLUIDRA S.A (ci-après FLUIDRA), sise Avda. Francesc Macià, 60, planta 20, 08208, Sabadell (Barcelone) et titulaire du NIF A-17728593. Les données seront traitées dans le but de gérer la publication de votre commentaire sur notre site Web. Vos données ne seront pas cédées, vendues, louées ou mises à la disposition d’un tiers d’aucune autre manière. Dans certains cas, l’accès à vos données sera accordé aux prestataires de services de FLUIDRA qui exercent certaines activités pour le compte de FLUIDRA (comme, par exemple, l’envoi de la newsletter), mais en aucun cas ceux-ci ne traiteront les données pour des finalités qui leur sont propres. Nous conserverons vos données personnelles tant que l’article restera publié et, en tout état de cause, pendant la période indispensable pour la gestion de celles-ci. Le traitement est légitime parce que vous y avez donné votre consentement. Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, de suppression, de limitation du traitement, de portabilité des données et d’opposition, ou en révoquant le consentement donné pour le traitement de vos données à caractère personnel, auprès du responsable du traitement en adressant votre demande écrite à l’adresse suivante : Avda. Francesc Macià, 60, planta 20, 08208 Sabadell (Barcelone), ou par l’envoi d’un e-mail à dataprivacy@fluidra.com, en indiquant dans les deux cas la mention « Protection de données » et en joignant une copie de votre pièce d’identité. En cas de question ou de doute, vous pouvez contacter notre DPD par e-mail à l’adresse suivante : dataprivacy@fluidra.com ou en adressant un courrier à l’adresse indiquée, avec en objet « DPD ». Nous vous informons que vous pourrez exercer votre droit de réclamation auprès de l’autorité de contrôle.